Glandes surrénales & ménopause

PLANTES DES FEMMES 

Je parle rarement de la sauge quand je parle des plantes des femmes.
Non pas que ce ne soit pas une plante alliée du Féminin, mais les plantes des femmes ne sont pas toujours les plus évidentes.

Comprendre ce qu’il se passe dans son corps de manière holistique, prendre soin de soi en amont et trouver la cause à la racine des troubles que nous pouvons ressentir sera plus efficace que de simplement adresser les symptômes. Cette approche permet de maintenir santé et vitalité plutôt que d’utiliser les plantes de manière symptomatique.

Par exemple, le Tulsi – également appelé basilic sacré – n’est pas forcément la première plante qui nous vient à l’idée lorsque l’on parle de la ménopause.


Mais c’est pour moi une plante très importante car elle nourrit les glandes surrénales.

Glandes Surrénales & Ménopause


Au moment de la ménopause, ce sont les glandes surrénales (situées aux dessus des reins) qui prennent le relais pour la production d’oestrogènes entre autre.


Ces glandes sont également responsables de la sécrétion du cortisol, hormone sécrétée lorsque le corps est en état de stress.


Lorsque nous sommes en état de stress chronique, nous risquons l’épuisement jusqu’au burnout.


Le burnout est l’état d’épuisement des glandes surrénales.
Si ces glandes sont épuisées, la transition hormonale des ovaires vers les glandes surrénales au moment de la ménopause peut être difficile.

De plus, en médecine chinoise, les reins (qui englobent plus que les organes eux-mêmes, et donc les surrénales) sont le siège de la force vitale.

Comprendre sa santé de manière holistique, connaitre son corps en profondeur et comprendre l’action subtile des plantes permet de trouver de manière plus précise les plantes qui nous conviennent.

Pour en savoir plus sur le basilic sacré, vous pouvez lire cet article plus complet sur le Tulsi, reine des herbes aux mille vertus.

Vous pouvez également me retrouver pour un atelier à ce sujet le 14 Mars 2020 à Toulouse

Laisser un commentaire